Marche de Pâques 2016

La prochaine marche de Pâques prendra place le lundi, 28 mars 2016. Avec la devise «Désarme pour la paix – Accueillir les réfugié-e-s» nous protestons contre le «War on Terror» qui force des millions au vol. Avec l’exportation des armes et l’investissement des banques, assurances et des fonds de pensions, la Suisse fait part du machine de guerre. Au lieu du cette politique de guerre, la Suisse doit finalement propager les moyennes civiles pour maintenir la paix.

Affiche
Des millions de personnes fuient la guerre, la violence et le manque de perspectives. En même temps, dans le cadre de la «guerre contre le terrorisme», les appels à de nouvelles guerres, à une surveillance encore plus intensive et à plus d’isolement se font entendre. Or, c’est la guerre contre le terrorisme qui a aidé à créer cette situation et qui l’exacerbe. Les exportations de matériel de guerre, les investissements par les banques, les caisses de pension et d’assurances dans l’industrie de guerre font de la Suisse une partie de la machine de guerre qui force des millions d’êtres humains à fuir  leurs foyers. Au lieu de mener une politique de guerre, la Suisse doit diffuser l’artisanat de la paix. Les personnes qui cherchent un refuge en Suisse doivent être accueillies dans l’hospitalité et doivent pouvoir se former et travailler.

Par cette marche de Pâques 2016 nous revendiquons :

  • Pas de participation suisse aux affaires liées à la guerre: arrêter les exportations d’armes et interdire les investissements de guerre.
  • Pas d’élargissements de l’état de surveillance
  • Lutter de manière efficace contre les causes de fuite par une politique étrangère et économique qui promeut la paix
  • Du travail et de l’éducation pour les réfugiés: créer des perspectives au lieu d’interdire le travail